NF EN 1483
NF EN 1483

NF EN 1483

juin 2007
Norme Annulée

Qualité de l'eau - Dosage du mercure - Méthode par spectrométrie d'absorption atomique

Le présent document spécifie deux méthodes pour la détermination du mercure. Dans la méthode décrite dans l'Article 4, le chlorure d'étain (II) est utilisé comme réactif de réduction alors que dans celle décrite à l'Article 5, c'est le tétrahydroborate de sodium qui sert de réactif de réduction. Le choix de la méthode dépend de l'équipement disponible et de la matrice (voir Article 3). Les deux méthodes conviennent pour la détermination du mercure dans l'eau, par exemple dans l'eau potable, dans les eaux souterraines, dans les eaux de surface et dans les eaux usées, dans une gamme de concentration de 0,1 microgramme/l à 10 microgrammes/l. Des concentrations plus élevées peuvent être déterminées si l'échantillon est dilué. Si l'on utilise des analyseurs spécifiques du mercure optimisés, il est possible de déterminer de plus faibles concentrations dans la gamme de 0,01 microgramme/l à 1 microgramme/l.

Visualiser l'extrait
Informations générales

Collections

Normes nationales et documents normatifs nationaux

Date de parution

juin 2007

Nombre de pages

24 p.

Référence

NF EN 1483

Codes ICS

13.060.50   Détermination des substances chimiques dans l'eau
Résumé
Qualité de l'eau - Dosage du mercure - Méthode par spectrométrie d'absorption atomique

Le présent document spécifie deux méthodes pour la détermination du mercure. Dans la méthode décrite dans l'Article 4, le chlorure d'étain (II) est utilisé comme réactif de réduction alors que dans celle décrite à l'Article 5, c'est le tétrahydroborate de sodium qui sert de réactif de réduction. Le choix de la méthode dépend de l'équipement disponible et de la matrice (voir Article 3). Les deux méthodes conviennent pour la détermination du mercure dans l'eau, par exemple dans l'eau potable, dans les eaux souterraines, dans les eaux de surface et dans les eaux usées, dans une gamme de concentration de 0,1 microgramme/l à 10 microgrammes/l. Des concentrations plus élevées peuvent être déterminées si l'échantillon est dilué. Si l'on utilise des analyseurs spécifiques du mercure optimisés, il est possible de déterminer de plus faibles concentrations dans la gamme de 0,01 microgramme/l à 1 microgramme/l.
Sommaire
Visualiser l'extrait
  • Avant-propos
    3
  • Introduction
    4
  • 1 Domaine d'application
    4
  • 2 Références normatives
    4
  • 3 Interférences générales
    5
  • 4 Dosage du mercure après réduction par le chlorure d'étain (II) sans enrichissement
    6
  • 5 Dosage du mercure après réduction par le borohydrure de sodium sans enrichissement
    11
  • 6 Données relatives à la fidélité
    13
  • Annexe A (informative) Digestion au bromate de potassium-bromure de potassium
    15
  • Annexe B (informative) Méthode de digestion en autoclave
    17
  • Annexe C (informative) Méthode de digestion par micro-ondes
    18
  • Bibliographie
    20
ZOOM SUR... le service Exigences
Pour respecter une norme, vous avez besoin de comprendre rapidement ses enjeux afin de déterminer son impact sur votre activité.

Le service Exigences vous aide à repérer rapidement au sein du texte normatif :
- les clauses impératives à satisfaire,
- les clauses non indispensables mais utiles à connaitre, telles que les permissions et les recommandations.

L’identification de ces types de clauses repose sur le document « Directives ISO/IEC, Partie 2 - Principes et règles de structure et de rédaction des documents ISO » ainsi que sur une liste de formes verbales constamment enrichie.

Avec Exigences, accédez rapidement à l’essentiel du texte normatif !

Avec Exigences, accédez rapidement à l'essentiel du texte normatif !